mercredi 7 mai 2008

Voyage à Niigata - Suite

Reprenons, taisez vous les enfants :-).

Donc, on est arrivés à Niigata. Premier tracas, il faut trouver un logis pour la nuit. En effet, comme on est des vrais, nous n'avions pas réserver de chambre (pour indication, le golden week, c'est quand même LE week end où tout le monde part en vacance). Donc, on fouille un peu, et au bout d'une heure on trouve un gentil hôtel à pas cher (25€ environ) et en centre ville. C'est le luxe. D'ailleurs voici quelques photos de la chambre:
C'est petit, ma fenêtre donne directement sur un mur, mais j'ai une télé, un rasoir du shampoing, une brosse a dents 2~3 serviettes, un peignoir, deux sachets de thé.... Et le réceptionniste m'a monté ma veste. Ensuite, il y a la salle de bains. Pareil petit, mais pratique. J'aime particuliérement la fonction jet d'eau du WC pour pouvoir être bien propre (brrrrr).

Bon, ceci fait, en route pour la plage. Il faut dire qu'il fait franchement bon (la météo à dit entre 16 et 28°C, comme ça elle se trompe pas). Donc voici la mer du Japon.

C'est une mer gentille sans marée, comme a dit mon breton d'acolyte, "C'est nul, il se passe rien". N'empêche, à voir tout les blocs de betons qu'ils ont mis dans la mer, ca doit être un peu rock & roll des fois. Ensuite on est allé se faire bronzer sur la plage, enfin moi j'ai dormi dans le sable. Voilà une plage japonaise:
Et puis, on s'est un peu baladés dans le parc qui borde la mer. Entre autres, on est tombé sur une scéne touchante: les photos de mariages à la japonaise. Pour bien apprécier le bonheur de la mariée, je rappelle qu'en Tshirt il faisait bien assez chaud, et qu'elle se trouve en plein soleil. Le kimono de mariage se compose d'environ 7 couches et lors de la préparation, il est de coutume de bien le serrer. Enfin, y a une madame qui essaie de lui faire de l'air avec un évantail. Courage!


Le lendemain, c'est le monde rural. Sur une brochette de l'office du tourisme, il y avait un patelin où on pouvait aller admirer un 'lagoon'. Bon, je traduirais ca par estuaire ou marécage, je sais pas trop. En fait, c'est joli, il y a des roseaux, plein d'oiseaux, et un musée. Note pour ma moitié, j'ai pas pu lire, c'etait tout écrit en signes bizarres :-).
Mais pour y aller, on s'est un peu promené (à l'odorat). Du coup, on est passé dans un marché! Donc ca fait vraiment authentique, un peu comme nos marchés français, l'odeur et la saleté en moins. Faut pas oublier, on est au Japon, le pays du propre.















Enfin, c'est là qu'on s'est rendu compte du vieillissement de la population japonaise. Il n'y avait que des anciens dans le village. En parlant de jeunes, on est aussi allé à la salle de conférence de la ville (qui est jumelée avec l'unique gratte ciel de la ville). Eh bien, a priori, il va y avoir un grand rassemblement de petits jeunes: Les membres du G8 ce week end. (note politique, pour ceux que ca interresse: En vrai, c'est juste les ministres du travail qui prépare le grand GA qui va se tenir à Hokkaido. Apparemment, ils ont même admis a cette réunion que la lutte contre le réchauffement allait se traduire par une perte de competitivité). Enfin, peut être que les altermondialistes feront baisser la moyenne d'âge:-).


Et pour finir, comme je suis taquin, voici une ligne de vétement pour les femmes qui aiment les femmes. Le Japon, terre de liberté.


2 commentaires:

Unknown a dit…

mais nonnn!
on aurait pu y croire mais je pense que ça veut plutôt dire que ce renovateur d'éclat miraculeux ne renove que les femmes, et pas les hommes...
coucou fafa des bois!!
c'etait manue des collines, la frangine de ton grand échalat de pote! contente de lire de tes nouvelles! je vois que ton séjour commence par les uniques et précieuses vacances nippones! (peut être ennuyantes pour les plus zélés!!)
bien à toi,
bon baiser des collinettes!

fafa des bois a dit…

Salut salut
Ben en fait, ca nous a fait bien rire sur le coup, mais il y a surement une bonne explication, tu as raison.

Par contre le premier message est le dernier que j'ai écrit!

Mais c'est vrai que ce week end la (golden week) c'est un peu le weekend que les japonais planifient toute l'année (voire plusieurs années à l'avance).

A tcho